Solution d'analyse de données

Taille d'échantillon et puissance pour un test de comparaison de moyennes, Excel

20/10/2017

XLSTAT-Tests paramétriques propose plusieurs tests afin de comparer des moyennes. Ainsi, on peut utiliser le test t ou le test z. XLSTAT permet d'estimer la puissance de ces tests ou de calculer le nombre d'observations nécessaires afin d'obtenir une puissance suffisante.

Calcul de la puissance d'un test

Lorsqu'on teste une hypothèse à l'aide d'un test statistique, on a plusieurs éléments à choisir :

  1. L'hypothèse nulle H0 et l'hypothèse alternative Ha.
  2. Le test statistique à utiliser.
  3. L'erreur de première espèce (erreur de type I) que l'on appelle aussi alpha. Elle se produit lorsqu'on rejette l'hypothèse nulle alors qu'elle est vraie. Elle est fixée a priori pour chaque test et vaut 5%.

L'erreur de seconde espèce ou beta est moins étudiée, mais elle revêt une grande importance.

En effet, elle représente la probabilité que l'on ne rejette pas l'hypothèse nulle alors qu'elle est fausse. On ne peut pas la fixer a priori mais, on peut essayer de la minimiser, en jouant sur les autres paramètres du modèle. La puissance d'un test est calculée comme 1-beta et représente la probabilité que l'on rejette l'hypothèse nulle alors qu'elle est bien fausse.

Les calculs de puissance en statistique se font généralement avant que l'expérience ne soit menée. On s'en sert principalement pour estimer le nombre d'observations nécessaires pour que l'expérience ait la qualité statistique requise.

Jeu de données pour le calcul de la taille de l'échantillon nécessaire d'un test de comparaison de moyennes

Nous nous placerons dans un exemple de comparaisons de deux échantillons indépendants.

On désire connaître le nombre d'observations nécessaires afin d'obtenir une puissance de 0,9 en se basant sur le test t. Comme nous ne connaissons pas encore les paramètres de nos échantillons, nous allons utiliser le concept de taille de l'effet (effect size). Cohen (1988) a introduit ce concept qui permet de donner un ordre de grandeur pour l'importance de l'effet, c'est-à-dire la différence relative entre les moyennes.

On testera donc 3 tailles d'effets : 0,2 pour un effet faible, 0,5 pour un effet modéré et 0,8 pour un effet fort. Comme la taille de l'effet se base sur la différence entre les moyennes, on s'attend à ce que plus l'effet est fort (donc la différence est grande), plus la taille d'échantillon nécessaire sera petite.

Une feuille Excel contenant les résultats de cet exemple peut être téléchargée en cliquant ici.

Paramétrer le calcul de la taille de l'échantillon nécessaire  pour un test de comparaison de moyennes

Une fois XLSTAT lancé, cliquez sur l'icône Power et choisissez la fonction comparer des moyennes.

pwrmoy1f.gif

Une fois le bouton cliqué, la boîte de dialogue apparaît.

Vous devez alors choisir l'objectif Trouver la taille de l'échantillon, puis sélectionner le test Test t pour deux échantillons indépendants. On prendra comme hypothèse alternative Moyenne1 <> Moyenne 2.

L'alpha est de 0,05.

La puissance recherchée est de 0,9.

On prendra des échantillons de tailles égales donc le rapport N1/N2 est égal à 1. Plutôt que de rentrer des paramètres, on sélectionne l'option Taille de l'effet et on prend 0,2 pour un effet faible.

pwrmoy2f.gif

Dans l'onglet graphique, l'option graphique de simulation est activée et on représentera la taille de l'échantillon 1 sur l'axe vertical et la puissance sur l'axe horizontal.

La puissance varie entre 0,8 et 0,95 par intervalle de 0,01.

pwrmoy3f.gif

Une fois que vous avez cliqué sur le bouton OK, les calculs sont effectués, puis les résultats sont affichés.

Interpréter les résultats du calcul de la taille de l'échantillon nécessaire pour un test de comparaison de moyennes

Le premier tableau rassemble les résultats du calcul ainsi qu'une interprétation des résultats.

pwrmoy4f.gif

On voit qu'il faut 526 observations par échantillon pour obtenir une puissance la plus proche possible de 0,9.

Le tableau suivant rassemble les calculs obtenus pour chaque valeur de la puissance comprise entre 0,8 et 0,95.

pwrmoy5f.gif

Le graphique de simulation montre l'évolution de la taille de l'échantillon en fonction de la puissance. On voit que pour une puissance de 0,8, il suffit d'un peu plus de 393 observations par échantillon et que pour une puissance de 0,95 on arrive à 651 observations.

pwrmoy6f.gif

Pour des tailles d'effet de 0,5 et 0,7, on obtient les résultats suivants :

pwrmoy7f.gifpwrmoy8f.gif

La taille de l'échantillon va donc baisser car la différence entre les moyennes augmente et on voit que pour une forte différence, 34 observations par échantillon seront suffisantes.

XLSTAT est un outil puissant aussi bien pour rechercher la taille de l'échantillon requise pour une analyse que pour calculer la puissance d'un test. Évidemment, si l'utilisateur dispose de plus d'informations sur ses échantillons, il pourra donner des détails sur les paramètres en entrée, plutôt que de rentrer la taille de l'effet.

Nous contacter

Envoyer un email au service commercial

Contacter notre équipe de support technique : support@xlstat.com

https://cdn.desk.com/
false
desk
Chargement
il y a quelques secondes
il y a une minute
il y a quelques minutes
il y a une heure
il y a quelques heures
il y a un jour
il y a quelques jours
à propos de
false
Caractères non valides trouvés
/customer/portal/articles/autocomplete
9283